Surpoids, obésité et troubles du comportement alimentaire

La société occidentale actuelle favorise les troubles du comportement alimentaire par un double message paradoxal : d’une part elle incite à la consommation et au plaisir, et d’autre part elle véhicule un culte de la minceur et une stigmatisation de l’obésité.

Les problèmes rencontrés par les personnes en difficulté avec leur poids sont complexes, d’ordre nutritionnel mais aussi psychologique, social et culturel.

Les trois dimensions de l’image du corps, physique, affective et sociale (reflet renvoyé par les autres) sont affectées par le surpoids et l'obésité. Un changement trop brutal de poids risque d’affecter cette image du corps.

Un régime trop restrictif peut être à l’origine de compulsions alimentaires, voire de crises de boulimie : c’est ce qu’on appelle la restriction cognitive.

Les conséquences du sentiment de perte de contrôle sont la culpabilité, qui entraîne une augmentation des tentatives de restriction. Il est essentiel que le soignant évite de favoriser ce cercle vicieux en ne culpabilisant pas la personne en excès de poids.

Le soignant est attentif à :

 

éviter de juger les personnes en surcharge pondérale ou leur comportementéviter de classer les aliments en bons et mauvais pour la santéaccompagner le patient à se réconcilier avec son corpsaccompagner le patient vers le respect de soi et des aliments.

Education Nutritionnelle

L’éducation nutritionnelle fait partie de l’éducation à la santé.

Elle concerne les personnes bien portantes (prévention) ou présentant une pathologie (éducation thérapeutique).

L’éducation à la santé est un processus qui confère à l’individu les moyens d’assurer un plus grand contrôle sur sa propre santé et d’améliorer celle-ci (Charte d’Ottawa, 1986).

Le soignant doit adopter une posture éducative basée sur la confiance, la confidentialité et la bienveillance inconditionnelle.

View full sized Barquette baies © culinotests.fr

La restriction cognitive

La restriction alimentaire correspond à l’intention d’une personne de restreindre délibérément sa prise d'aliments.

Son but est clairement de contrôler son poids corporel.

Si la restriction est trop forte ou inappropriée, elle engendre une frustration, puis des épisodes de désinhibition du contrôle cognitif du comportement alimentaire.

Martine Curetti

Diététicienne Nutritionniste

Consultante en Education Nutritionnelle

Nice Diététicienne 06 Nice +33 (0)6 76 41 04 43 nice-dieteticienne@dieteticienne-nice.org

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player